Livraddict

Logo Livraddict

15 avril 2017

La Consolante par Anna Gavalda

La Consolante par Anna Gavalda

Auteur : Anna Gavalda
Genre : Roman
Ma note : 9/10
Résumé :Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d'une femme qu'il a connue quand il était enfant, et adolescent. Il déchire la lettre et la jette dans la poubelle de la cuisine. Quand il relève son pied de la pédale et que le couvercle retombe, clac, il a l’impression d’avoir refermé, à temps, une espèce de boîte de Pandore, et, puisqu’il est devant l’évier, s’asperge le visage en gémissant.

Retourne ensuite vers les autres. Vers la vie. Se sent mieux déjà. "Allez... C’est fini. C'est fini, tu comprends ? "

Le problème, c'est que non, il ne comprend pas. Et il n'y retourne pas, vers la vie. Il perd l’appétit, le sommeil, abandonne plans et projets et va essayer de comprendre pourquoi tout se fissure en lui. Et autour de lui. Commence alors un long travail de deuil au bout duquel il est obligé de se rendre à l’évidence : l’échelle de cette vie-ci est illisible et il faut tout rebâtir.



Il s'agit sans doute du bouquin le plus controversé d'Anna Gavalda. Entre ceux qui ont détesté, ceux qui ont abandonné et ceux qui n'ont pas retrouver la plume de l'auteure, les critiques sont nombreuses et variées. Pour changer un peu de tous ces avis négatifs, moi je vais encore une fois faire mon originale : j'ai A-DO-RÉ.

Le début est un peu complexe, on se perd entre les différents personnages, les moments où Charles est chez lui, au travail ou dans l'avion. Mais je trouve personnellement que ça ajoute du cachet à l'histoire. Je suis très friande des romans qui s'éparpillent, qui fourmillent de détails, où l'on voit que l'auteur.e a une imagination sans bornes. Une fois le cadre bien défini, je me suis vite attachée à Charles, à ses sentiments et même ses ressentiments vis-à-vis de sa relation avec Anouk. 

Le roman est partagé en quatre parties. La première permet de situer les personnages, c'est à ce moment là qu'on apprend la mort d'Anouk. Dans la deuxième partie, on voit Charles sombrer peu à peu dans la dépression, il vit sans réellement vivre. Puis, il commence à sortir la tête de l'eau, il se décide à rencontrer un ancienne collègue d'Anouk, qui va lui raconter les circonstances de son décès. Après cela, il décide de se rendre chez son vieil ami, Alexis. En arrivant, il tombe des nues. Alexis est marié à une certaine Corinne, une femme à fort caractère qui a fait d'Alexis un beauf, qui ne joue plus de musique et enfile des patins pour marcher dans son salon. Par un heureux hasard, il fait la rencontre de Kate, et la jeune femme va changer sa vie...

J'ai trouvé que la complexité de la relation Kate/Charles était vraiment intéressante. Tous deux ont besoin de quelqu'un sur qui s'épauler mais ils redoutent le fait d'accorder leur confiance à un autre être humain. Leurs histoires respectives sont riches, passionnantes et pleines de vie. Bien entendu, le roman se termine bien, les personnages principaux obtiennent ce qu'ils souhaitaient et Charles parvient enfin à oublier Anouk. Comme le dit si bien Alexis, Kate est comme Anouk, mais en plus forte.

Pour conclure, je dirai que je ne connais pas assez Gavalda pour pouvoir comparer ce roman aux autres. Pour moi il s'agit d'un roman comme je les aime, détaillé, riche, plein de vie et surtout enrichissant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire